cLICHé – La Chine et les Chinois vus par les français


Pour fêter nos 2 premiers mois de présence en Chine, nous vous avons concocté un article qui vous concerne de très près : avant de partir en Chine, nous nous étions amusés à recueillir toutes les idées reçues que nous entendions par notre famille, nos amis et nos proches lorsque l’on annonçait notre départ en Chine.

Méthodologie (paragraphe facultatif)

En nous appuyant sur des expériences et des observations personnelles, mais aussi sur quelques discussions avec des chinois et occidentaux présents à Guangzhou depuis longtemps (ou toujours), voici une liste de clichés confirmés ou non.

Bien sur, la définition même d’un cliché implique que le contenu ci-dessous est tout à fait contestable. Nous n’avons pas la prétention de pouvoir apporter des vérités générales. Mais nous avons celle de pouvoir partager avec vous notre expérience et vous permettre de relativiser certains stéréotypes que nous avons sur les chinois.

1. Les villes sont très polluées

VRAI : malheureusement, il faut attendre le lendemain d’un gros orage pour espérer voir un ciel bleu à Guangzhou. Mais attention, seules les grandes villes sont dotées de leur triste nuage de pollution. Allez dans les campagnes, et vous apprécierez un joli ciel dégagé. Ca ne vous rappelle rien ? Oui oui, c’est pareil à Paris, New York, Mexico…etc.

2. Les chinois sont sales, ils crachent, pètent et rotent partout en public

PARTIELLEMENT FAUX : effectivement, les chinois crachent sans arrêt, dans la rue ou dans les espaces publics, en émettant de gros raclements de gorge bruyants. Des campagnes de communication tendent à faire changer cette habitude. C’est assez dégoutant et à en croire les occidentaux qui sont là depuis 10 ans, on ne s’y habitue jamais, et encore moins à l’heure du petit dej’. Pour le reste, c’est plutôt un cliché que l’on attribue aux indiens. Bon à savoir : le chinois trouve très sale de voir quelqu’un qui se mouche ;)

3. On y mange que du riz, des sushis et des nems, des araignées, des grillons et des cafards.

FAUX : même si le riz est souvent l’un des aliments de base de la cuisine chinoise, il est toujours servi en guise d’accompagnement et est cuisiné de manière très variée. Vous mangerez des sushis dans les rares restaurants japonais, et il vous faudra aller au Vietnam pour manger des nems. Quant aux insectes grillés en tout genre, seuls les touristes en sont friands et en achètent aux vendeurs ambulants, pour l’expérience principalement.

4. Chez McDonalds, les McChicken sont remplacés par des McDog

FAUX : la seule vraie différence « gastronomique » de taille entre Mac Do Europe et Mac Do Chine, ce sont les quelques sandwichs dont la viande est légèrement épicée. Ensuite, il existe également un service de livraison à domicile, et souvent un service à emporter de glaces bon marché. Pas de chien dans les menus. Par contre, comme toutes les entreprises internationales, elles adaptent le goût de leurs produits d’un pays à un autre, en fonction des attentes des consommateurs, mais tout en gardant leur identité première. Imaginez le scandale, le jour où Mc Donalds sert de la viande de chien dans ses menus  !

5. D’ailleurs, les chinois mangent nos chiens !

VRAI MAIS : la viande de chien destinée à être consommée provient de certaines races de chien dédiées à la consommation alimentaire. Car les Chinois ont en fait des chiens de compagnie eux aussi ! Et vous ne les verrez jamais envisager de manger un caniche ou un dalmatien. Ennemis de la cynophagie, inutile de fustiger les chinois parce qu’ils mangent nos fidèles compagnons, puisque de notre côté nous n’hésitons pas à cuisiner des lapins en sauce ou des steaks de cheval, qui sont pourtant les animaux de compagnie de nombreux occidentaux.

6. Le matériel électronique coute 2 fois moins cher qu’en France

FAUX : Les prix sont sensiblement les mêmes à Guangzhou qu’en France. Ou alors on vous a refilé une contrefaçon grossière. Pour acheter du matériel moins cher, il faut aller du côté de Hong Kong et profiter de taxes douanières à l’importation moins élevées qu’en Chine, ou encore à Taïwan pour les produits confectionnés sur place et pour lesquels vous n’avez donc pas à subir le coût de l’importation (transports, taxes etc.)

7. Un tiers de la population mondiale est chinoise (« et ils vont tous nous bouffer »)

FAUX : En plus de la population nationale qui représente 1,339 milliards d’habitants (moins d’1/5 de la pop. Mondiale), il faut y ajouter la diaspora chinoise qui représente 36 millions d’immigrés et leurs descendants. Mais nous sommes 7 milliards sur Terre depuis quelques jours. Le calcul est vite fait, pas besoin d’avoir fait HEC pour comprendre qu’un peu moins de 1,4 milliards de chinois ne représente pas 1/3 de la population mondiale. Quant au fait qu’ « ils vont tous nous bouffer », là on ne peut que vous dire « wait and see ».

8. Les chinois, les japonais et les coréens ont tous la même tête

FAUX : Les traits de visages sont effectivement relativement similaires à nos yeux (d’occidentaux), mais ils n’ont pas plus la même tête que nous autres occidentaux. A vrai dire, d’une région chinoise à une autre, les chinois n’ont pas le même faciès. Sachez d’ailleurs que d’après eux, tous les européens ont la même tête : de grands yeux, des cheveux de toutes les couleurs, des poils de barbe, une peau parfois mate… Et puis sincèrement, vous croyez vraiment qu’en plus d’avoir les mêmes noms (Chang, Wang, Li, Deng…etc), ils auraient aussi le même visage ? Imaginez le remake de RRRrrr quand les enseignants doivent faire l’appel en classe : « Wang ? Présent. Wang ? Absent. Wang ? Il est pas là m’dame ! Ah, comme d’habitude, toujours fourrés ensemble ces deux là. »…

9. Les chinois ont un petit sexe

VRAI, mais on est pas allé vérifier. En fait, il suffit de consulter le classement des tailles de sexe vs le monde pour s’en assurer, scientifiquement. Et aussi de consulter la taille des préservatifs (qui d’ailleurs sont vendus absolument partout, jusque dans la plus petite des épiceries de rue).

10. En chine on parle super bien anglais

FAUX, archi FAUX. Ici, si vous ne parlez pas chinois, il faudra savoir parler le mime. Il est très rare de trouver un commerçant ou un agent touristique qui parle anglais. Toutefois, lorsque vous demandez aux étudiants s’ils parlent anglais, ils vous répondent tous, sans exception, par timidité et humilité : « Just a little ! ». Mais ils vous comprennent et font tout pour vous aider; et dans la plupart des cas, ils ont un bon niveau d’anglais. Et une super appui iPhone qui fait dictionnaire chinois-anglais en temps réel. Aussi, si la grande majorité des adultes ne parlent pas anglais, vous pourrez très bien tomber sur un enfant de 6 ans qui saura vous demander votre nom et d’où vous venez, avec un accent parfait.

11. Les chinois sont victime de la censure

VRAI : principalement grâce à Internet, le média des nouvelles générations, qui donne au gouvernement la possibilité de contrôler le contenu qui y circule, et d’encourager/faciliter la création de réseaux sociaux nationaux offrant une alternative à Facebook, Twitter, Google, Youtube, Msn etc. Ici on twitte sur Weibo, on like sur RenRen, on regarde des vidéos en streaming sur Youku, on googlise sur Baidu, et on tchat avec nos amis sur la messagerie en ligne QQ.

12. Ils portent tous des masques contre la pollution

FAUX : Les rares chinois portant un masque dans la rue sont ceux qui ont récemment attrapé froid et ne souhaitent par transmettre leurs microbes aux autres. C’est du moins l’explication que les chinois nous donnent, mais on y croit pas trop. On en voit de temps en temps, mais ça ne coure pas les rues.

13. Tous les chinois ne parlent pas chinois

VRAI : Par « chinois », il faut comprendre « mandarin », la langue nationale. Car en parallèle, il existe une multitude de dialectes régionaux et locaux. Et effectivement, un cantonnais et un shanghaien ne se comprennent pas toujours, simplement parce que d’un dialecte à un autre, l’accent, le vocabulaire et les intonations changent du tout au tout.

14. Ils prennent des photos sans arrêt, à s’en décrocher l’index

VRAI, et pas qu’à l’étranger ! Dès qu’ils enfilent leur casquette de touriste (et ce n’est pas qu’une métaphore), les chinois mitraillent tout sur leur passage (là, c’est qu’une métaphore).

Pourquoi ? Pour se souvenir de ces instants privilégiés, et pouvoir les partager avec leurs proches qui n’ont pas forcément eu la chance de partir. Mais ce dont ils raffolent le plus, ce sont les photos où ils posent aux côtés d’un occidental, pour montrer à leurs potes qu’ils ont des amis étrangers.

15. Ils font le signe V dès qu’ils posent sur une photo

VRAI : même les gamins de 3 ans brandissent les 2 doigts de la victoire en avant dès qu’apparaît l’objectif d’un appareil photo face à eux. S’agit-il du symbole de la victoire, ou de la paix? Peut-être est-ce une façon de se donner une contenance, de surmonter quelque chose comme une gêne durant la pause photo ?

16. Ils économisent toute leur vie pour faire un grand voyage à l’étranger

FAUX : très peu de chinois en réalité peuvent se permettre d’envisager un jour de partir à l’étranger. Ce n’est donc pas l’objectif de tout un chacun. L’adulte lambda va plutôt économiser pour payer les études de son enfant, et s’assurer que sa famille ne manque de rien.

17. Les chinois sont petits

C’est une question d’appréciation, et donc une généralité à éviter, dans l’absolu. Bien sur, tous les chinois ne sont pas petits (le plus grand homme du monde actuellement en vie est chinois, et Yao Ming, joueur de basketball, a de quoi faire face à Shaquille O’Neal), mais la taille moyenne en Chine est de 1, 65 m pour les hommes et de 1,55 m pour les femmes, soit respectivement 10 cms et 7cms de moins que la moyenne française. Il paraît toutefois que les nouvelles générations chinoises voient naitre des enfants de plus en plus grands. A voir. Avis toutefois à tous les petits gabarits français qui en ont marre de profiter des concerts sur la pointe des pieds pour apercevoir les cheveux du chanteur, venez en Chine, vous n’aurez plus de problème de taille !

18. Les chinois ont un instinct d’agglutination sévèrement marqué

Capables de faire la queue même quand le quai est vide

FAUX : à Guangzhou, les choses ont considérablement changées depuis quelques années, suite à des campagnes de communication sur le « bon comportement à adopter en communauté », et des panneaux de signalisation dans les lieux propices aux files d’attente. La signalisation dans le métro, et les barrières aux guichets de la gare aident les chinois à adopter de nouveaux comportements, plus civilisés à nos yeux. Dans certaines régions reculées, il faut par contre savoir jouer des coudes pour obtenir sa place dans un bus. Sinon, attendez le prochain.

19. Ils sourient et approuvent bêtement tous vos propos, et répondent toujours « oui » à vos questions.

VRAI et FAUX : Dans le prochain article de la rubrique Trip in China, vous trouverez bientôt un bel exemple qui confirme la véracité de ce cliché. Mais attention, leur approbation et leurs sourires n’ont rien à voir avec de l’hypocrisie ou de la moquerie. C’est en fait plutôt une question de respect envers leur interlocuteur. On vous en parlera bientôt, à travers le concept de Face, très important en Chine.

Et vous, quels sont les autres idées reçues que vous aimeriez que nous vérifions dans le prochain article ?