Jour du départ en Chine: humeur du moment


Après un superbe diner en famille et une nuit un peu courte, réveil difficile. Dernière pesée de la valise (20,3kg), et en route pour la gare. Dans la voiture, l’horoscope de RTL2 annonce la couleur : « Sagittaire : Votre projet va bientôt se concrétiser, mais il reste encore beaucoup de route à parcourir ». Aussi véridique que déroutant.

Départ de Marseille direction Paris, après quelques larmes et un gros câlin. Le train s’arrête à Avignon pour accueillir une demoiselle que je connais bien, et que je retrouve les yeux tout aussi rouges que ceux de sa mère l’abandonnant sur le quai. Bon, faut bien avouer que le départ est un peu difficile pour tous les 2. On a beau être plutôt baroudeurs dans l’âme Lila et moi, ce périple est assez différent des autres : plus long, plus loin,  et vers un continent qu’on ne connaît pas.

C’est en s’en allant qu’on réalise à quel point on peut être attaché à certaines choses. D’un coup tu voudrais te transformer en Marry Popins, pour pouvoir emporter dans ta valise ta famille, tes amis, tes animaux, une partie de la gastronomie française (pas le camembert, parce que Marry Popins ou pas, 19h dans un sac ça sentirait pas la rose), et quelques paysages de la campagne française.

Alors je peux vous assurer que, même si nous sommes convaincus que l’expérience sera fabuleuse et qu’on ne regrettera pas notre choix, c’est avec émotion que nous vous avouons qu’en ce jour de départ, nous aimerions rester en votre compagnie encore quelques jours.