03/09/11 – Escale à Doha


Samedi 3 septembre 2011 , entre Doha et Guangzhou

Un « sandwich » fourré à l’omelette en guise de petit dej’ très matinal dans l’avion (3h du matin dans notre corps, 4h heure locale). Les hôtesses de Qatar Airways savent te réveiller en douceur.

Arrivée à Doha (Qatar) à 5h30 du matin. Après 6h de vol. Les 10m que nous avons à parcourir de la sortie de l’avion jusqu’à la montée dans un minibus furent les + chauds de toute notre vie (33°C, alors que nous sortions d’un avion climatisé).

Attente dans l’aéroport, on a + attrapé un rhume qu’un coup de soleil. Qatar, arrête la clim’ à outrance s’il te plait. Les mecs arrivent à faire baisser la température jusqu’à 19°C dans tout l’aéroport alors qu’il fait 38°C dehors à 8h du matin. Bon, disons que ça limite la sudation,  même si je n’aimerais pas être à la place de nos vêtements après les avoir porté pendant les 19h de voyage.

Doha vue du ciel

Les accoudoirs des sièges de l’aéroport te font vite comprendre que ce n’est pas durant tes 5h d’escale que tu pourras continuer ta micro nuit entamée dans l’avion.

Il y a des petites douchettes dans chaque toilette. Nous on sait pourquoi depuis notre séjour en Argentine. Et vous, vous devinez quelle est utilité ? Non ce n’est pas pour essuyer les ratés de ceux qui visent hors de la cuvette.

Le cappuccino coute 6€, un équivalent du Mac Chicken en coûte 14 – étonnant de voir le nombre de personnes qui peuvent engloutir un mc chicken à 4h du matin (sans revenir de soirée)-. On se contentera de l’eau du robinet et d’un paquet de gâteaux, mais on passera tout de même dans le centre commercial de produit de luxe en duty free pour  s’occuper et se faire mal aux yeux.

Petite inquiétude en ne voyant pas le moindre chinois dans la salle d’attente d’embarquement. 90% de qatari ou autres musulmans. On ne s’est pas trompés de Guangzhou ?

Et à 11h du matin, les même 10m à parcourir du bus à l’avion nous laissent imaginer l’impact sur les personnes âgées d’une canicule au Qatar. La chaleur, accablante, rappelle celle d’un Sauna (non je ne suis pas marseillais d’origine) dans lequel les qataris passeraient leur vie entière (en dehors des sessions climatisées en intérieur).

Dans l’avion, on rempli un petit formulaire pour le service Immigration de Chine. On découvre qu’en anglais, l’étranger est nommé « Alien ». Tout un symbole.

7h30 de vol. On mangera, on dormira, on lira, et on regardera Midnight in Paris par nostalgie pour cette ville dont on est tombé amoureux l’an dernier.

On vient de survoler Dubaï. Comme Doha, une ville majestueuse construite en plein désert.

Stay tuned !

Hugo & Lila