Student Life, Sang sure et IKEA


09/09/2011

Ca fait bientôt une semaine que nous avons débarqué à Canton/Guangzhou. Nous résistons encore et toujours aux pattes de poulet vendues en sachet dans les supermarchés. Et nos journées sont bien remplies. On a rarement été aussi fatigués. Voici nos 3 derniers jours en vrac :

On parle anglais toute la journée, tout le temps, avec tout le monde, si bien que quand on se retrouve tous les deux, on a encore le réflexe de se parler en anglais. On ne reviendra pas en France avec un gros niveau de chinois, mais ce qui est sur c’est qu’on va considérablement améliorer notre niveau d’anglais. On a rencontré un bon paquet d’étudiants étrangers, et discuté avec des gens supers, très friendly. Il y a pas mal d’étudiants français, venant d’ESC Grenoble, ESC Troyes, de l’ESCP et de l’ESSCA.

Hier soir, nous avons passé la soirée dans un bar à expats. C’était organisé par la Chambre de Commerce allemande. Une femme travaillant comme chasseuse de tête dans un cabinet de recrutement s’est assise à notre table pour boire un verre. Discussion bien sympa. Elle est adepte du couchsurfing. On a d’ores et déjà un guide pour visiter Hong Kong. Et peut-être un contact pour notre stage de fin d’année.

On ne peut boire que du thé lors des repas, du coup on ne s’endort jamais avant 2 ou 3h du matin. Jusqu’à hier, on pensait qu’il s’agissait des conséquences du jetlag, mais l’excitation liée au thé semble plus probable, au bout d’une semaine. Les nuits sont très courtes puisqu’on se lève souvent à 7h pour terminer au plus vite les démarches administratives qui nous ont occupées toute la semaine.

Il fait toujours très chaud et très moite, mais on profite d’un ciel bleu depuis hier, et on a même pu entrevoir la lune hier soir à travers les nuages de pollution. On n’a toujours pas pu réellement visiter Guangzhou, mais la partie où l’on circule depuis 6 jours est très agréable, on s’y sent bien et on commence à avoir nos repères. On observe les chinois autant qu’ils nous dévisagent à longueur de journée. Dès qu’on arrive à l’appart, on ouvre notre pc pour checker nos mails (et constater les supers résultats du blog ! Déjà plus de 1000 visites ! Ca fait plaisir).

Hier, on est allé dans le quartier de Guangzhou East Railway Station pour acheter quelques meubles chez IKEA. Et comme on le disait sur notre page facebook, c’est vraiment cheap. Moins de 50€ pour tous nos achats (un bureau, une table basse, une étagère, une lampe, des rangement pour la salle de bain…). Le retour dans le taxi était épique. Mais contrairement aux taxis français, nos 3 gros sacs et nos 4 meubles n’ont pas effrayé le chauffeur. Même pas de supplément bagages à payer ? Eh ouai.

Ce matin, on a eu une réunion d’information assez ennuyante avec les directeurs de programme de la Sun Yat Sen Business School. On en sait pas beaucoup plus sur les cours, si ce n’est qu’on pourra tester chaque cours avant de le sélectionner pour de bon. Et qu’il faut réserver 24h à l’avance un International Lounge, qui ressemble plus à un grand placard qu’à un salon pour se poser entre potes. Afin de valider notre semestre, on doit obtenir 12 crédits chinois (= 30 crédits ESC Dijon). Chaque cours représente entre 2 et 3 crédits. En gros, 5 cours à sélectionner, + un cours de chinois débutant.

On a enfin réussi à contourner la sang sur chinoise (obligé de coder le mot en question ;) Nan je déconne, mais on sait jamais), grâce à un logiciel freegate. Pour les MacUsers, il vous faut télécharger Hot Spot Shield, très efficace.

Il y a des Wine Shop gigantesques tous les 20 m sur Binjiang Road. On a pas encore testé le vin chinois, mais ça ne saurait tarder. Les vins français bas de gamme sont assez chers. Environ 20€. En France, pour ce prix là, on trouve déjà des bons Bourgogne.

Ce w-e, c’est le Mid Autumn Festival en Chine. Ou parfois appelé le Moon Festival. Donc lundi c’est férié. Et en gros, le principe c’est de manger des gâteaux de lune tout en célébrant la pleine lune. Encore faut-il arriver à l’apercevoir malgré la pollution. Et aimer les gâteaux en question.

Le jeu de mot du jour pour finir : A Guangzhou, quand tu passes de la chaleur ambiante à un lieu climatisé, il fait un froid de canard laqué.

Bye bye (en fait, c’est comme ça qu’on dit au revoir ici)