Xiamen & Jinmen, un moment de détente en Chine.


大家好 ! Je me présente, je m’appelle William, je suis également étudiant en échange comme nos deux compères, Hugo et Lila, à Guangzhou. Et après avoir lu leurs articles je me suis dit « pourquoi ne pas leur en proposer un ». Alors je me lance ! Cet article sera consacré plus principalement à une ville : Xiamen.

Petit point géographie. Xiamen se situe dans la province du Fujian à 850 km environ de Guangzhou, sur le littoral est. Pour les bons en géographie, Xiamen se trouve exactement en face de l’ile de Taiwan, pour les moins bons voici le lien pour vous situer sur Google Map.

« - Eh ! Je veux la même pose qu’eux ! – Oui vous l’aurez Madame…»

Ce qui frappe lorsque l’on arrive dans cette ville c’est le relatif calme comparé à Guangzhou. Oui, une ville de trois millions d’habitant – seulement – prend très vite des airs de villages. Bon d’accord j’exagère peut être un peu, mais de pouvoir enfin entendre le chant des oiseaux dans une ville chinoise fut un privilège que j’ai alors savouré.

Ce qu’il faut savoir à propos de Xiamen, c’est qu’elle a été élue plusieurs fois ville la plus propre de Chine et numéro 1 des villes où il fait bon vivre. Laissez-moi vous décrire les lieux.

Premièrement la ville, comme dit plus haut, se situe sur le bord de mer. Qui dit mer dit plage. Et oui l’une des principales attractions de Xiamen sont bien ses longues plages où se bousculent principalement les nouveaux mariés pour immortaliser leurs engagements mutuels.

Ensuite l’endroit immanquable à Xiamen est l’ile de Gulangyu. Après quinze minutes de ferry on se retrouve dans un quartier où les voitures et véhicules motorisés sont interdits. Que c’est agréable de ne plus entendre klaxonner à tout va !

Petites maisons, deux étages ou trois au plus, petites rues étroites, architecture coloniale en raison de son passé, voilà je pense une relative bonne description de l’ile. Petit plus, depuis le sommet de l’ile vous pourrez avoir une vue magnifique de la ville de Xiamen et de la baie qui l’entoure. Il vous faudra cependant débourser 60yuan pour avoir ce privilège… et oui tout à un prix, et ce, principalement en Chine.

Vue depuis le sommet de l’ile de Gulangyu, en face Xiamen

Enfin le petit détail qui change tout : Xiamen regorge de cafés ! Pas des bars, pas des pubs mais bien des cafés avec terrasses s’il vous plait ! Et ça en tant qu’Européen, et encore plus en tant que Français c’est quelque chose « qui veut dire beaucoup ». Je n’étais pas plus libre mais j’étais bien heureux d’être là malgré tout.

« Thank you bar » café artistique de Xiamen

En résumé Xiamen est une ville idéale pour se relaxer, « to chill out » comme dise nos amis Anglo-Saxons. Cependant je vous déconseille d’y aller en même temps que les chinois.

Comme Lila et Hugo l’ont vécu, les vacances en Chine c’est cool mais seulement quand les chinois travaillent. Autrement on se retrouve face à une cohorte de touriste et la « zen attitude » ambiante disparait aussitôt.

Vous aussi vous vous laisseriez tenter hein ?

Enfin je vais faire une très courte description d’une excursion possible depuis Xiamen. A environ une heure de ferry vous pouvez vous retrouver dans un autre pays… Taiwan. Non pas la grande ile bien sûr mais sur l’ile de Jinmen.

Cette ile a été longtemps la cible des Chinois de la république populaire mais ces derniers ont dû  se résigner à abandonner l’idée de reprendre le pouvoir sur cette ile suite au soutien des Etats-Unis.

Cessons avec l’histoire. Jinmen à la même atmosphère que Xiamen, voire même encore plus détente. On a vraiment l’impression que le temps passe lentement, très lentement… et ce n’est pas pour me déplaire. Elle possède bien évidement ses plages mais on a appris, après y avoir trempé les pieds, que certains endroits étaient encore minés et qu’il valait quand même mieux éviter de s’y baigner…

Niveau culturel, la ville possède de nombreux petits temples à l’architecture surchargée mais au combien impressionnante sur le plan du détail.

Petit temple sur l’ile de Jinmen

Malheureusement je ne pourrai pas vous en dire d’avantage sur cette ile, n’ayant pu passer qu’une après-midi là-bas, le dernier ferry pour Xiamen repartant à 18H30. Mais je vous la recommande vivement d’autant plus qu’en tant qu’Européens nous avons le privilège de l’exemption de visa pour Taiwan lors d’un séjour touristique de courte durée alors autant en profiter mais vérifiez quand même que votre visa chinois soit multi entrée.

Commandement 57 : Partout dans le monde tu trouveras un pub irlandais

Voilà la fin de mon récit en espérant vous avoir donné envie de visiter ce coin de la Chine.

A très vite pour de nouveaux voyages.

William Michard pour Rions Cantonais.

//