Fêter Noël en Chine


A la mi-décembre, les fêtes de fin d’année approchent, et même à 10 000 kms de notre douce France, l’odeur de votre sapin titille notre nostalgie d’enfant.

Mais à vrai dire, fête-t-on Noël en Chine ? La réponse est OUI. Le fête-t-on avec autant de ferveur que chez nous ? La réponse est NON, bien évidemment.

Sortez-vous la grande artillerie, vous, quand toute l’Asie célèbre le nouvel an chinois en plein mois de janvier, alors que vous êtes encore en train de digérer la bûche au chocolat et les papillotes ? Pour les chinois, fêter Noël, c’est éventuellement se donner une nouvelle occasion d’envoyer un message amical à son entourage, tout en affichant son attirance pour la culturelle occidentale –  phénomène grandissant dans un pays qui pourtant ne manque ni d’histoire, ni de culture, ni de mode, ni de religion, mais ça, c’est un autre débat – . Quoi qu’il en soit, le côté commercial et festif dépasse largement l’aspect religieux, qui n’a pas de grande signification en Chine.

En Chine, ce sont les bouddhistes et les taoïstes qui sont majoritaires. Toutefois, les millions de chrétiens présents dans le pays seront ravis de pouvoir mettre un pied  dans les quelques églises des grandes villes. (A Guangzhou, rendez-vous à la Cathédrale de Haizhu Square, ou à Notre Dame de Lourde sur Shamian Island).

Quant à fêter Noël en Chine pour un étranger quand le coeur n’y est pas car il est resté dans son pays natal, c’est s’offrir un sapin de Noël négocié à 40 Yuan, et acheter des guirlandes étalées sur un bout de trottoir le soir dans la rue en imaginant pouvoir recréer la féérie de nos fêtes de famille où l’on s’enguirlande autour de la dinde aux marrons. Car on ne va pas se mentir, la perspective de ne pas pouvoir célébrer Noël avec les siens accentue la froideur hivernale des rues de Guangzhou. Alors on tentera de se réchauffer le coeur comme on le peut. De notre côté, nous aurons la chance de recevoir la visite de nos 2 familles respectives pour l’occasion, le foie gras n’aura pas le même goût en se retrouvant tous ensemble à l’autre bout du globe (Voyons, c’est une métaphore, je ne faisais pas référence aux conséquences du transport sur le produit ! )

Tous les restaurants occidentaux en Chine qui se respectent propose d’ores et déjà des formules alléchantes en affichant des menus all-inclusive qui rappelleront la joie des repas sans fin on l’on savoure notre gastronomie nationale à s’en faire exploser la panse. Pour les résidents de Guangzhou qui souhaiteraient tirer sur le budget pour s’offrir un réveillon en bon et due forme, on vous conseille d’aller trainer du côté Paris Jie ou de Alsace Village (Menus en bas de page), qui sauront tous deux recréer une atmosphère magique où vous oublierez que vous êtes en Chine l’espace d’un instant.

Pour terminer, un petit dessin qui plaira aux plus cyniques d’entre nous vous, en vous souhaitant de bons préparatifs et plein d’amour dans les coeurs et dans les chaussons

2 exemples de Menus de Noël (Le 1er : Alsace Village, le 2ème : Paris Jie)