Le vin BIO a-t-il ses chances en Chine ?


Le Fondateur d’une plateforme internet française dédiée au vin bio a pris contact avec nous pour solliciter notre avis sur la pertinence de leur éventuelle implantation en Chine. 

Tout un programme ! C’est l’occasion pour nous de vous parler de ce secteur passionnant : le vin en Chine

A première vue, voilà un joli challenge que de s’implanter en Chine pour vendre du vin bio. « Déjà que le vin bio ça marche pas des masses en France », direz-vous.

Mais au contraire, la Chine est bien plus disposée à adopter ce genre de produits, puisqu’elle est encore quasi vierge de connaissance, tandis que nous et notre fierté n’avons d’yeux que pour le bon vieux cru bordelais à l’ancienne.

Approche macro de la consommation des Chinois

L’idée reçue selon laquelle les chinois ne connaissent rien au vin est surréaliste. Les chinois ont beau avoir le nez aussi plat que celui d’un persan, c’est pas pour autant qu’ils n’ont pas d’odorat et qu’ils ne pourront pas apprendre à apprécier le vin.

A l’heure actuelle, les occidentaux amateurs de vin se plaisent à dire que seule une infime partie de la population chinoise est capable d’apprécier un vin, de le déguster, voire d’en évaluer les caractéristiques oenologiques, mais ce serait se voiler la face et ne pas prendre en considération la grande curiosité et les capacités d’apprentissages de nos amis chinois.

Leurs voisins à Hong-Kong, où la consommation de vin est assez similaire à celle de la France , font figures d’exemple à suivre en la matière : si la classe moyenne en achète occasionnellement, la classe supérieure grouille de connaisseurs qui se font plaisir et savent ce qu’ils boivent.

Etat actuel du marché du vin en Chine

Les professionnels du vin en Chine tendent à penser que le marché est assez bordélique.

On trouve de tout, à tous les prix, et seules quelques marques d’importateurs se sont réellement imposées aux côtés des GreatWall et autres producteurs nationaux, mais aucune vrai référence ne parvient à incarner le prestige du produit Vin en Chine, et tout le monde s’agite pour récupérer sa part du gâteau le plus vite possible.

Le consommateur chinois est perdu, il ne sait pas ce qu’il achète et personne ne lui explique. Alors il achète comme il peut, avec ses propres critères. Et se méfie énormément de la quantité de contrefaçons de grands crus qui circulent sur le territoire chinois. Ouai, ils copient pas que les paires de Converses.

Opter pour une stratégie de niche s’avère de + en + judicieux (une offre de Vin exclusivement Bio par exemple). Mais s’il y a bien un marché en Chine où les perspectives sont difficiles à déterminer, c’est celui du vin.

Alors bon, nous on veut bien l’aider notre ami, mais c’est un sacré boulot. Quant à nous « engager pour l’entreprise sous une forme de collaboration qui reste à déterminer », c’est gentil, mais pour l’instant nous on mange vend de la glace, alors revenons à nos moutons : y’a t-il vraiment une opportunité à court terme pour le vin bio ?

——–

THE facteur clef de succés du Vin Bio en Chine

Les Chinois sont très à l’écoute de leur corps, ils sont soucieux de ce qu’ils consomment, ils aiment ce qui est bon pour leur santé.

Vous avez déjà entendu parler de médecine chinois, de taishi, des vertus du gingembre et du ginseng. Vous ne savez peut-être pas qu’un chinois préfère boire de l’eau tiède plutôt que fraiche car elle convient mieux à la température ambiante du corps, ou que le chinois s’expose le moins possible au soleil, parapluie en main l’été, craignant les effets des UVs sur sa peau.

Ainsi, le seul caractère NA-TU-REL du vin bio pourrait convaincre le chinois d’acheter du vin bio. Il suffira de lui parler du lot de pesticides utilisé dans la viticulture traditionnelle.

Dans l’esprit chinois, l’effet sera immédiat : Pesticide = Mauvais pour la santé = Mauvais pour mon corps

En comparaison aux pays comme la France, qui ont une longue histoire viticole et l’exigence qui va avec, les chinois sont novices en la matière. Ils ont cette curiosité candide et cette l’ouverture d’esprit inouïe qui leur donnera la chance d’apprécier un vin bio sans aucun à priori.

Et vous, croyez-vous à la réussite du vin bio en Chine ??——-