26/09/11 – 3ème semaine à Guangzhou

On a pas écrit ici depuis quelques jours, donc voici un petit compte rendu de la semaine qui vient de s’écouler :

Les températures ont chuté ! On est passé d’une moyenne de 36° à 26°C. La climatisation n’est plus vraiment utile, ce qui ne décourage pas pour autant les chinois de la mettre à plein pot. Du coup, ça a été l’occasion pour Hugo de tester la médecine chinoise. Pas hyper efficace, l’hippocampe, pour le moment…

Actuellement, on programme nos vacances d’octobre. 8 jours pleins, durant les vacances nationales, durant lesquelles toute la Chine part en vacances. 1 milliard de chinois en déplacement au même moment, je vous laisse imaginer si les transports chinois se mettent en grève comme sait le faire notre SNCF nationale.

Province du Hunan, au nord de la province du Guangdong

Après avoir envisagé d’aller à Hong Kong et Macao (à 2h de Guangzhou), nous nous sommes décidés à partir à l’aventure tous les deux, pour traverser la province du Hunan, qui se trouve au nord de la province du Guangdong. Environ 7h de train. Moins de 200 Yuan par personne pour y aller. On va faire une petite expédition à la gare demain matin, histoire de se battre pour faire la queue parmi les 8 x 30 personnes qui attendent dans l’espoir d’acheter un billet.

On a commencé les cours il y a un peu plus d’une semaine maintenant. On voulait faire un article là dessus, mais finalement c’est assez peu dépaysant, si ce n’est que nos collègues de cours de MBA sont une majorité de chinois qui approchent la trentaine; certains sont déjà papa et la plupart ont une activité professionnelle en parallèle. Les cours que nous avons sélectionné sont les suivants : Marketing Management, Chinese Marketing System, Chinese Management and legal aspect of business, Managerial Economics, et Preliminary Chinese Language (Ca vous laisse rêveur n’est ce pas ? Dans l’ensemble, les cours sont de très bonne qualité).

Cours de MBA - Marketing Management

Non vous ne vous trompez pas, nous n’avons que 5 cours (ou modules) pour tout un semestre ! Mais c’est à raison de 52h pour chaque module, parfois étalées sur 1 mois, parfois étalées sur 4 mois. Cette semaine, nous avons eu 4 fois 3h de cours de Marketing Management, avec un prof mi allemand mi danois. Demain, première présentation orale, sur le lancement d’un grille pain haut de gamme sur le marché chinois (les toasters Dualit, vous connaissez ?! Mais oui vous connaissez !). Tout un programme n’est ce pas ?

Hier, nous avons passé une journée hors de Guangzhou. Nous sommes allés à Zhaoqing avec Chris, un ami allemand, à 2h de bus de Guangzhou, pour souffler un coup, se ressourcer en pleine nature dans une forêt tropicale à la végétation luxuriante, et ne pas être, pour une fois, entourés par 12 millions de chinois.

Zhaoqing, à 2h de bus à l'Ouest de Guangzhou

Lila et Chris, fin de journée dans la forêt tropicale

Au jour le jour, on apprend à vivre avec les chinois. Notre esprit critique d’occidental contrebalance pas mal avec la rigueur d’esprit chinoise. On vous en parlera d’ici peu sur le blog, car ça devient de plus en plus déconcertant. Et on apprend aussi le mandarin. On ressort de notre 2e cours de chinois, et faisons actuellement ami-ami avec la boite de Doliprane pour reposer notre esprit assaillit par toutes ces nuances d’intonations et de longues phrases en pin yin (système officiel pour retranscrire les caractères chinois en alphabet romain).

Quand à l’alimentation, on essaye actuellement d’en trouver une plus équilibrée que celle que les restaurants chinois nous proposent. On essaye un peu tout, du japonais au sichuanais, sans succès. Le choix est grosso modo composé des 2 options dont on vous parlait dans l’article Se Nourrir à Guangzhou : des plats à base de riz et des plats très épicés. On vous laisse imaginer leurs conséquences sur nos estomacs. D’une option à une autre, elles sont radicalement opposées, voyez-vous. Notre challenge : trouver un juste milieu. C’est pas gagné.

Ca n'a pas l'air mauvais hein ?

Lors de notre arrivée ici, on envisageait d’acheter un vélo. Pour se déplacer plus rapidement, et éviter de prendre le taxi en Chine. Malheureusement, les vendeurs de vélo d’occasion privilégient la population locale avant de vendre aux étrangers. Et nous ne voulons pas acheter un vélo neuf, quand bien même le coût ne dépasserait pas 500 Yuan (environ 55€). Echec, donc. Finalement, après réflexion, il n’est peut-être pas très judicieux de rouler en vélo à Guangzhou, étant donné la concentration nécessaire pour esquiver les dérives de la conduite chinoise.

Avant hier, on a récupéré nos passeports au bureau de l’Immigration, et avons obtenu un VISA multiples entrées qui nous permettra d’aller à Hong Kong ou ailleurs et de revenir en Chine sans se faire refouler à l’entrée du territoire chinois. Youpi ! D’ailleurs, cela devrait donner lieu à une suite de l’article Obtention du Visa, parcours du combattant. Ca s’appellera sans doute « VISA Chinois, le retour ». Parce que croyez nous, ça vaut le détour !

Et pour finir, last but not least, on a fait notre 1er interview lundi dernier. Une femme française en passe de finaliser la création de son entreprise à Guangzhou. La démarche de cette dame est passionnante, on espère que ça vous plaira. Et le prochain interview a lieu demain. Vous verrez, les profils des 2 interviewés sont radicalement différents.

Comme vous le voyez, on a des journées bien remplies, et de moins en moins de temps pour rédiger des articles pour le blog. Alors si jamais vous voulez nous apporter votre soutien sur la page facebook de Rions Cantonais, on sera très contents. N’hésitez pas à être créatifs (photos, vidéos, actualités françaises, dessins, et déclaration d’amour en poèsie seront acceptés🙂 )

Bises à tous